Entrevue à PME en action

Aujourd’hui, nous avons décidé de partager la vidéo de l’entrevue d’Isabelle, notre directrice générale lors de son passage à l’émission PME en action le 19 aout dernier.

Vous pouvez directement consulter la vidéo ou encore lire une partie de l’entrevue par écrit pour mieux comprendre les services offerts par Éco Cuisine Design ainsi que nos valeurs et nos plans d’expansion pour le futur.

 

« Présentateur : Et on vous souhaite la bienvenue à PME en action. Au cours des prochaines minutes, ce sera extrêmement intéressant de parler d’Éco Cuisine Design. Une entreprise qui prend de l’expansion extrêmement rapidement en débutant sur la rive sud de Montréal et la Montérégie avec une boutique il y a déjà quelques mois. Ils décident donc de partir à la conquête du Québec pour 2016. Pour en discuter, l’associée directrice générale d’Éco Cuisine, Isabelle Gendron qui est avec nous ce matin. Madame Gendron, bonjour.

Isabelle : Bonjour

Présentateur : Ça semble aller extrêmement vite chez vous.

Isabelle : En effet, Éco Cuisine Design connait un fort succès. Le démarrage de l’entreprise s’est fait en février et puis déjà la deuxième succursale, à Sainte-Thérèse a ouvert ses portes en juin. Et nous projetons déjà la troisième ouverture de succursale à l’automne.

Présentateur : Qu’est-ce qui explique ce succès-là ? Parce que vous, c’est un petit peu à part. Ce n’est pas des cuisines neuves que vous faites, c’est du refacing, c’est-à-dire, c’est du reconditionnement d’anciennes cuisines au gout du jour.

Isabelle : C’est bien ça. Donc Éco Cuisine Design se spécialise en refacing d’armoires de cuisines donc on réutilise vraiment le squelette de la cuisine que les gens ont et on reconstruit à partir de ça. Ça permet aux gens de transformer complètement leur cuisine à moindre cout et de façon très rapide et écologique.

Présentateur : Oui, effectivement parce que c’est ça qui est extrêmement important. Vous utilisez même des matériaux qui sont, je pense, au PCV, recyclables entièrement.

Isabelle : Oui, en fait, les matériaux que nous on remplace dont les nouvelles portes qu’on utilise sont faites à partir de matériaux recyclés.

Présentateur : C’est du MDF que vous utilisez ?

Isabelle : Ce sont en fait des portes qui sont en thermoplastiques donc ce sont des matières faites à partir de matériaux recyclés. Et en plus de cela, tout ce qui est enlevé de la cuisine est acheminé vers des écocentres. Les gens en ont vraiment pour leur effet écologique de transiger avec nous.

Présentateur : Comment on gère, justement, cette croissance rapide là ? Parce que c’est beau d’avoir du succès, mais il faut être capable de gérer justement cette croissance-là.

Isabelle : Oui, justement, en ce moment, c’est de nos plus grands défis que l’on vit, c’est de gérer la croissance de l’entreprise. Vous posiez tout à l’heure la question de qu’est-ce qui a amené une aussi grande demande. En fait, les gens ont un besoin au niveau de la rénovation. Comme c’est un concept qui est très économique, on vit en ce moment des années un peu plus difficiles au niveau de l’économie pour les gens, donc c’est sûr que pour tout le monde qui désire apporter du changement dans sa cuisine , le refacing est une option très adéquate. C’est ce qui explique un peu la forte demande. On a fait beaucoup de publicités par rapport à ce concept-là et puis je pense que les gens adhèrent très bien.

Présentateur : Pour une cuisine, pour un client que vous avez visité et qui vous disait « Moi je veux complètement effacer ma cuisine. Je voudrais recommencer en tout neuf. » Vous, vous arrivez avec votre suggestion. Les personnes, les propriétaires peuvent économiser jusqu’à combien à peu près ? Ça représente combien ? 50% du cout ? 75 % ?

Isabelle : De faire un refacing typique de cuisine avec Éco Cuisine Design, oui ça représente environ 50% du cout d’une cuisine neuve. C’est certain que la plupart du temps les gens ont besoin de transformer des petits morceaux de la cuisine ici et là pour la mettre au gout du jour donc nous on est là pour bien les accompagner.

Présentateur : Là, on dit que pour 2016, vous voulez partir à l’assaut du Québec. Alors donc, vous voulez sortir de la métropole.

Isabelle : Oui, en fait, dès cet automne, il y a une troisième succursale qui va ouvrir ses portes à Brossard, toujours sur la rive sud de Montréal pour répondre à la grande demande. Et puis dès 2016, on veut aller un petit peu à l’extérieur, en périphérie de Montréal, car il y a beaucoup de demandes dans ces régions-là. Un petit peu moins de gens qui sont spécialisés dans ce créneau. Les gens nous appellent et nous demandent d’aller les voir.

Présentateur : Qui dit refacing dit également usine. Ça vous prend une usine pour tout ça. Comment vous arrivez à satisfaire la demande puisque la demande est si grandissante.

Isabelle : En fait, nous, on n’a pas nécessairement une usine, on a plutôt des gens qui travaillent avec nous dans la grande équipe. Et on transige via un fournisseur de portes avec qui on fait affaires et une ébénisterie lorsqu’il est nécessaire de refaire des caissons. C’est de cette façon-là qu’on arrive à offrir le service de refacing. La gestion de croissance actuellement, elle est plus au niveau de l’équipe : du service d’installation, de l’équipe de designers présents en magasin. C’est vraiment notre cheval de bataille actuellement et on travaille très fort, car dès 2016, on veut aussi offrir la possibilité aux gens de rejoindre la grande famille en tant que franchisé. On travaille très fort sur le concept actuellement pour peaufiner le tout.

Présentateur : Et comment on arrive à faire face à la concurrence ? Parce que justement, il y en a de la concurrence là-dedans aussi.

Isabelle : Oui, oui. Tout à fait, il y a de la concurrence comme dans tous les marchés. Je crois que l’idée chez Éco Cuisine Design était de nous différencier par notre aspect écologique. D’ailleurs, on a récemment conclu un partenariat avec Arbre évolution. Pour chaque cuisine transformée chez nous, un arbre sera planté. Dès le mois d’octobre, il y a 100 arbres qui vont être plantés et vont être offerts à la municipalité de McMasterville pour être plantés dans les différents espaces verts.

Présentateur : Ça veut dire que ça fonctionne bien.

Isabelle : Ça fonctionne très bien.

Présentateur : Madame Gendron merci beaucoup encore.

Isabelle : Merci beaucoup de m’avoir reçue. »

Start typing and press Enter to search